Les acariens : des araignées jaunes ou rouges microscopiques

Cette émission est une présentation de Bionik,
une gamme d’engrais et de composts certifiés 100 % biologiques
et produits au Québec.

Plus connus sous le nom d’araignées jaunes ou rouges, les acariens sont des arachnoïdes, et donc pas des insectes, souvent invisibles à l’œil nu. Ils dévoilent leur présence par les toiles et leurs symptômes, parfois, mais plus rarement par leur grand nombre.

Les acariens se manifestent par un feuillage qui prend une teinte bronzée, jaune ou grisâtre. En cas d’infestation sévère, les feuilles jaunissent. Sous les feuilles on peut observer de très fines toiles d’araignée et de très petits points. Il est plus facile de les voir avec une loupe.

Les acariens ont des œufs sphériques, lisses, translucides ou jaune pâle. Les larves ont une forme ovale et quatre paires de pattes. Le corps des adultes, qui mesure de 0,4 à 0,5 mm, est ovale, jaune, rouge, parfois orangé, avec des points noirs selon les espèces.

Les acariens infestent les concombres, les courges, les courgettes, les aubergines, les haricots, les melons et les pois. Du côté des fruitiers, ce sont les fraisiers, les framboisiers, les houblons et les pommes.

Leur cycle de vie est de 4 à 6 générations par année. Les femelles fécondées hibernent généralement sous le couvert végétal alors que les mâles meurent à l’automne et n’hibernent pas. Au printemps de la mi-avril à la mi-mai, dès que la température atteint 12 °C, les femelles reprennent leur activité. Elles pondent sur le feuillage des plantes. Plus le temps est chaud, plus le développement est rapide, plus il y a de générations. Les araignées se nourrissent en piquant les feuilles et en suçant la sève. Les fins fils de soie facilitent les déplacements. En cas de populations élevées, le feuillage peut-être complètement recouvert d’une fine toile.

On peut prévenir l’apparition des acariens en évitant les apports trop importants en azote, en laissant agir les insectes bénéfiques et en bannissant l’utilisation de pesticides de synthèse à large spectre. On peut contrôler une infestation en traitant le dessous des feuilles au savon insecticide ou au savon noir. Le soufre ou une préparation à base de prêle sont des fongicides, mais ils ont des effets bioacaricides. En mouillant régulièrement le dessous des feuilles, on crée de l’humidité, ce qui limite la reproduction et diminue donc de l’apparition de nouvelles générations. Finalement, on laisse agir les insectes bénéfiques naturels ou on en introduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.