Les multiculturelles aubergines

Cette émission est une présentation d’Acti-sol,
 producteur d’engrais naturels efficaces, produits localement et recommandés par les professionnels.

À cause de leur appartenance à la famille des solanacées, les aubergines ont longtemps été considérées comme des plantes maléfiques. Récoltées de la bonne manière et cuites dans les bonnes conditions, les aubergines sont en fait des légumes uniques.

Les aubergines sont cultivées depuis au moins 4 000 ans. Contrairement à ce que l’on pense souvent, elles ne sont pas originaires d’Asie centrale ou du Maghreb, mais bien d’Asie du Sud-est, sur un territoire situé à la frontière de la Birmanie et du Bangladesh. Au 8e siècle, ce sont les Arabes qui les ont rapportés de ces régions éloignées. Depuis ce légume est devenu emblématique de la cuisine orientale. Les aubergines commencent à être utilisées comme légume en Amérique du Nord au milieu du 18e siècle.

Il existe différentes formes d’aubergines. Il y a les rondes comme des œufs, les allongées, les courtes, les très arrondies, les grosses ou les miniatures. Les variétés peuvent avoir la peau violette, plus ou moins foncée, blanche, rose violacé, plus rarement vert et jaune.

Les aubergines ont généralement un goût riche et complexe de champignons sauvages. Elles contiennent 7 oligoéléments et 7 vitamines. C’est la peau, qu’il ne faut donc pas enlever à la cuisson, qui renferme de nombreux antioxydants et des fibres alimentaires.

 

Pour une croissance optimale, on installe les aubergines en plein soleil dans une terre légère, riche, se drainant bien. Leur culture est assez facile, mais comme ces plantes sont très sensibles à la température, il leur faut un été chaud pour produire abondamment.

À moins de procéder à un semis à l’intérieur en mars, on utilise généralement des plants. La plantation se fait une fois, au printemps, alors que tous les risques de gel sont passés. Idéalement le sol doit avoir entre 18 et 20 °C. On ajoute du compost à la plantation et on laisse 25 cm autour de la plante. Les premières aubergines peuvent être récoltées après 55 à 65 jours suivant la transplantation. Les aubergines venant des régions tropicales, elles aiment les expositions chaudes. Par conséquent, si la température extérieure est fraîche, on peut recouvrir les plants d’une toile flottante en début de saison. Les aubergines peuvent être associées au basilic vert, il repousse alors les pucerons, au brocoli, carotte, cerise de terre, chou, courge d’été et d’hiver, courgette, melon, pastèque, piment, poivron et tomate. Quand on désire les cultiver dans un contenant, celui-ci doit avoir une profondeur minimale de 30 cm et un diamètre de ± 38 cm. Il faut prévoir 20 litres de mélange par plant.

En ce qui concerne l’entretien, on fait des arrosages réguliers, mais on évite les excès. Pour une récolte abondante, toutes les unes à deux semaines on fait un apport d’engrais naturels. Il est parfois nécessaire de pratiquer un tuteurage. Le principal ennemi des aubergines est le doryphore de la pomme de terre. Pour s’en débarrasser, on favorise les insectes bénéfiques indigènes ou introduits, on installe une toile flottante en début de saison, on détruit les amas d’œufs sous les feuilles et on ramasse les adultes présents. La présence de pucerons est aussi parfois constatée. On supprime les parties atteintes, on laisse agir les insectes bénéfiques naturels ou introduits, on évite les apports trop importants en azote ou on traite au savon insecticide, au neem, au Btk ou à l’insecticide à base d’ail. D’autres insectes ravageurs comme les altises, noctuelles (vers gris) ou punaises ternes sont parfois présents. Si du mildiou apparaît, on évite les excès d’azote, et de mouiller les feuilles, et on traite avec une solution à base de cuivre, de prêle ou de bicarbonate de soude. En cas de flétrissure verticillienne, on détruit les plants.

Les aubergines doivent être récoltées avant que le fruit soit totalement mûr, quand les graines sont encore petites et molles. Sinon la chair est filandreuse, les graines croquantes, le goût brûlant amer est désagréable et le tout est plus difficile à digérer. Idéalement la récolte a lieu en fin de journée. Les aubergines se mangent toujours cuites, sinon elles sont indigestes. Plus on a de la difficulté à les digérer, plus on doit les consommer cuites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *